AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 Moi quand j'arrive, on me voit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paulin
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Moi quand j'arrive, on me voit.   Mer 18 Jan 2012 - 16:31

Puis bon quoi, c’était surement ici. Il aurait du venir avec lui, c’était sur mais bon, l’avait été beaucoup trop occupé à s’entrainer, à chercher une femme pour son Duc puis aussi à chercher des excuses pour la bide de la dernière fois et encore, qu’il s’en était pas mal sortit, foi d’Paulin qu’il en était fier. Peut être qui avait de belle dame chez lui ? Oh ben oui alors, ca l’étonnerait qu’il trouve des moches comme celle de la taverne l’autre fois.

Il se mit à courir sur l’chemin du château de la Vicomtesse … ca voulait dire que c’était pas chez lui en fait, sauf si c’était sa femme ? Non, pas possible sinon elle serait Duchesse, oui non ? Il s’arrêta devant la grille et se gratta la tête un peu gêné par l’obstacle. Jamais qu’il ne s’arrêtait devant un souci, la grille, il en faisait son affaire. Il commença à grimper, glissant ces souliers entre les barreaux, puis à la force des bras, il commença à se hisser.


Kel … mon Duc, j’suis la !

J’suis bloqué qu’il eut envie de rajouter mais non quoi, c’était pas sa faute si la grille était si haute et qu’il se retrouvait, jambes mi écart prêt à choir si un coup de vent malin le prenait à cette hauteur. Zut.
Revenir en haut Aller en bas
Cortes
Garde
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Mer 18 Jan 2012 - 17:52

Il entend comme un bruit du côté de la grille: encore un malotru qui s'est perdu ou pire...un mendiant sale et mal fagoté, puant la charogne. Cortès sort de sa cahute de garde où il s'est planqué pour boire un vin chaud préparé en cuisine par l'herboriste. Cette grande âme a eu pitié de lui en voyant la neige et sentant le froid mordant de l'hiver. Finalement, elle est très pénible comme bonne femme mais a des bons côtés quand elle s'en donne la peine.
A peine sorti de la cahute qu'il voit un énergumène escalader la grille en disant à son duc qu'il était là.
Non mais c'était quoi encore ce truc? Nooonnn, le ducaillon aurait pris du personnel? Et du personnel avec une cicatrice sur l'oeil et qui semble à peine sorti des jupons de sa mère!

Hoooo làààà! Jeune homme, vous souhaitez terminer embroché comme trophée bourmonesque? Continuez comme ça et vous finirez sur une pointe de la grille pour la plus grande joie des corbeaux.
Allez, descendez de suite avant que je me fâche ou que j'appelle le ducaillon! Et pis donnez-moi vot' nom aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Paulin
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Mer 18 Jan 2012 - 18:24

D’où vous sortez vous ? J’suis bloqué la haut, voyez pas non. Venez m’aider avant que je ne perde mon entre jambe ! J‘suis Paulin, l‘écuyer du Duc. Je devais venir plus tôt mais j‘ai tourné au mauvais endroit au village et voila que j‘suis en retard, c‘pas de ma faute. Dites lui rien sinon qu‘il va me botter les fesses.

Il lui fit un signe de la main pour lui faire comprendre la gravité de la position. Un seul geste et voila qu’il ne pourrait plus jamais procréer. Il tenta tout de même de passer la jambe de l’autre côté afin de rejoindre sa jumelle, mais leste comme un balai, il chuta la tête la première pour atterrir au pied du garde.

Bonjour l’ami ! J’crois vous servez plus à grand-chose la, j’ai réussi à me dégager tout seul. Je vais rester un moment comme ça, juste que j’reprenne mes esprits. Faites comme si j’étais pas là surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Cortes
Garde
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Ven 20 Jan 2012 - 15:39

Bah alors ca, si on lui avait dit qu’on lui avait offert un souffre douleur sur un plateau, il aurait embrassé goulument le Ducaillon pour ce merveilleux cadeau. Il regarda sans broncher l’asticot tomber de son perchoir, avec un simplement haussement d’épaule pour accompagner la chute.

J’avais pas l’intention d’vous aider d’toute façon. Puis, vous vous prenez en train d’escalader un mur en taverne ou quoi ? J’vais me mettre à la construction d’une grille bien plus haute et vous allez m’aider. En attendant, j’crois qu’on doit faire un tour tous les deux. Ici c’est chez une Vicomtesse s’pèce de malotru tordu.

J’vous amène faire trempette dans les douves pour la peine, tv’as voir, ca va te faire passer l’envie de franchir l’interdire. Si j’étais encore Sergent, je t’aurai fait bouffer tes godasses aussi dégelasses soient elles et nettoyer les jardins avec une petite brosse.


Sa grosse patte attrapa la jambe de l’asticot et le traina en direction des douves. Un petit bain matinal, rien de mieux pour remettre les idées en place, surtout que le Ducaillon avait ramené des spécimens de poisson tout nouveau. Il se faisait un devoir de voir comment il mangeait la chair ceux la.
Revenir en haut Aller en bas
Klouska
Diva des aiguilles
Diva des aiguilles
avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Ven 20 Jan 2012 - 16:33

Flâner dans les couloirs de la demeure, c'est ce qu'elle savait faire de mieux en ce moment.. Aussi, à fureter, à zieuter, elle appercu par une large vitre un spectacle pour le moins étrange qui se passait au dehors.
Mais c'est qu'il va vraiment le faire !! on ne sait même pas ce qu'abrite ces douves...
Elle ralait toute seule en dévallant les marches. Au bas, devant la porte, elle stoppa, reprit son souffle et sorti tranquillement.

Soulevant le bas de sa robe afin de la préserver de la poussiere et des graviers du chemin, dévoilant ainsi ses chevilles, elle marcha d'une allure trainante jusqu'aux deux compères.
A leur hauteur, d'un signe de tête désignant le nouveau venu, le visage vide de toute expression, si ce n'est une ennuie profonde, elle dit :


Qui est ce ?

Avec Cortes, mieux valait ne pas dévoiler un trop grand intérêt pour le jeune homme, il aurait été tenté d'en faire encore des tonnes..
Rho mais quand même.. martyriser un si jeune garçon.. avec un si joli minois.. il ne faudrait pas l'abîmer tout de même.

Son visage ne trahissait rien des pensées qui vagabondaient dans sa caboche.


Son regard se posa ensuite sur les douves. Elle eut du mal à retenir le frisson qui lui parcourru le dos.

Donner de la nourriture inadaptée aux merveilles de notre Vicontesse bien-aimée la rendrait probablement furieuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cortes
Garde
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Ven 20 Jan 2012 - 16:54

Il se retourna en sentant un doux parfum lui titiller les narines. Puis il sourit presque gêné le bougre, c’était la dame charmante qui venait tout juste de lui parler.

J’sais pas ma petite dame qui sait moi, pour ça, j’men vais le faire parler à la mode de Cortes. Laissez passer les hommes, retournez donc vos merveilleuses coutures, j‘men charge, foi de Cortes qu‘il parle avant la fin d‘la journée.

Main toujours aussi serrée sur la cheville du jeune homme, il avança rapidement vers les douves en le lâchant devant et l’attrapa par le cou. Allez mon vieux, l’est temps de remettre en place les techniques très recherchées pour faire avouer aux ennemis.

Alors, tu travailles pour qui toi ? Pourquoi t’es la ? Qui t’envois ? T’veux faire du mal à qui ? Qui te paye ?

Puis un coup de folie, il mit la tête de l’asticot dans les douves, juste assez pour qu’elle soit immergée entièrement puis la ressortie, un sourire sadique sur le visage.

ALORS ??
Revenir en haut Aller en bas
Paulin
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Ven 20 Jan 2012 - 17:00

Il était dingue ! Non mais c’était quoi cette histoire encore. Il venait tout fringuant aux services du Duc et voila qu’on le trainait dans la boue comme un vulgaire bétail. Il regardait l’homme à la carrure impressionnante se saisir de lui et Paulin en resta bouche bée, yeux grands ouverts, bouche tremblante. La dame présente n’allai pas pouvoir l’aider, elle était aussi costaud qu’une petite branche fragile aux quatre vents.

A peine eut il le temps d’ouvrir la bouche pour en placer une, que sa tête cogna de nouveau le sol et qu’il se dirigeait dangereusement vers les douves. Il ravala sa salive et il fut atteint de mutisme du à la panique sur le coup. Tête sous l’eau … puis de l’air, il cria.


J’suis au service de Rosnay !! J’suis son écuyer. Dame, arrêtez le, il va me tuer ! Il le suit partout, il me paye des fois, mais c’est pas grave ça parce qu’il m’a sauvé la vie alors je lui dois service à vie. Je viens tuer personne, je viens prendre mes ordres pour la journée !!

Pitié monsieur !
Revenir en haut Aller en bas
Klouska
Diva des aiguilles
Diva des aiguilles
avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Ven 20 Jan 2012 - 18:26

Avait elle bien entendu ? sous ses allures de grognons plein de muscles il lui avait glissé un compliment -certes bien masqué- pour ses confections d'étoffes. Avait il donc eu une etincelle de curiosité pour y jeter un oeil ? lui ? Cortes ?! Sur le cul qu'elle serait tombée si elle n'avait pas eu le sang froid necessaire pour garder la face devant ces deux hommes.

plouf.. la tete dans les douves.. pauvre petit.
Arreter Cortes ? pas facile, d'autant plus qu'il ne faisait que son travail apres tout... sans tact evidement.

Le jeune ecuyer cria et répondit finalement aux questions.

Klouska s'approcha encore et posa sa main sur le bras libre de Cortes, d'une petite pression pour retenir son attention.


Bravo, votre systeme est efficace, bien qu'un peu trop brutal à mon gout.
Et, avant de le malmener encore, ne vaudrait il pas mieux demander confirmation à Kel..
-elle se reprit vite- au Duc lui meme ?

Se tournant vers le jeune homme elle ajouta :

ton nom s'il te plait ?
elle lui adressa un petit sourire discret, peut etre comprendrait il que depuis le debut elle essayer de l'aider.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Sam 21 Jan 2012 - 19:32

Du tapage du côté des grilles de La Demeure, encore un coup de Cortès c'était certain! Intenable cet homme, on ne savait jamais comment il allait réagir d'un jour sur l'autre. Autant il pouvait être adoable, comme avec Suzette qu'il protégeait comme si c'était sa fille, autant il pouvait être détestable voire violent. Un instable au coeur d'or...il fallait seulement parvenir à toucher la corde sensible.
Hersent sortit de son atelier d'herboriste où elle préparait quelques lotions et baumes en vue de l'accouchement proche de son amie Coxynel, et arriva à la grille où se jouait une scène d'horreur: Cortès plongeait la tête d'un pauvre jeune homme dans les douves du château, et Cortès se parait d'un sourire sadique par-dessus le marché! Klouska tentait de calmer le jeu par la douceur, Hersent savait que Cortès l'appréciait beaucoup.

Elle approcha doucement, ne voulant pas énerver Cortès plus qu'il n'était, préoccupée de l'état de santé du jeune homme malmené.


Que se passe-t-il ici? Pourquoi Cortès s'acharne-t-il sur ce jeune homme qu'il terrorise de manière éhontée? Elle regarde, interloquée Klouska, puis Cortès à la limite de la folie.Cortès, lâchez ce jeune homme voulez-vous? Vous n'allez quand même pas empoisonner les bestioles chéries de notre Vicomtesse en leur donnant en pâture du va-nu-pied!

Elle s'avança vers le jeune homme apeuré, déboussolé même, pour l'examiner et regarder s'il ne souffrait d'aucune blessure ou morsure.

Comment vous appelez-vous? D'où venez-vous? Qu'est-ce que c'est que cette histoire avec Rosnay, notre duc Kelso?
Revenir en haut Aller en bas
Paulin
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Lun 23 Jan 2012 - 11:37

Je m'appel Paulin, j'suis l'écuyer de Rosnay depuis peu, j'accorde ça. Je devais venir le trouver ici parce que je ne sais pas où dormir alors il m'a proposé de le rejoindre dans cette belle maison et comme je l'écoute, je suis venu mais si c'est pour cet acceuil, je veux repartir.

Il fit une pause et se tourna vers la nouvelle personne arrivée.

Je suis pas un va nu pied ! Non mais, c'est quoi cette maison de fou ?!!

Il se releva aussi sec, tapant sur ces vetements, énervé mais surtout vexé de cette honte qu'il venait de subir devant deux dames. Il jeta un regard noir au grand idiot qu'il se vengerait un jour.

Est ce qu'une de ces dames peut m'amener le voir, que je signale ma présence ?

Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Lun 23 Jan 2012 - 23:26

Enchantée Paulin! Moi c'est Hersent, je suis l'herboriste de la Maison et vassale, tout comme dame Klouska, de la Vicomtesse Oksana. Je vous rassure, vous n'êtes pas dans une maison de fous, seulement chez des gens un peu...comment dire...hors norme? Sortant des sentiers battus?? Voilà, c'est cela, vous êtes dans une Demeure originale...et accueillante faut pas croire, hein!

Elle l'aida à épousseter sa veste puis l'invita à se rendre avec elles à la Demeure.

Venez avec Klouska et moi, nous vous annoncerons à Rosnay et en attendant qu'il daigne montrer le bout de son nez, nous irons en cuisine déguster quelques encas bienvenus, arrosés de vin chaud ou de tisane.
Revenir en haut Aller en bas
Klouska
Diva des aiguilles
Diva des aiguilles
avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   Mar 24 Jan 2012 - 9:56

Se faire escorter par une des dames ? Klouska se serait bien proposée, mais l'on ne pouvait encore attester de la véracité des dires du jeune homme. Aussi fut elle soulagée d'entendre Hersent proposer l'escorte des deux dames. Autant Klouska avait su être une courageuse soldate lors de la guerre contre l'Artois/Ponant, autant elle savait pertinament que ses talents n'arrivaient pas à la cheville de ceux de l'Herboriste.

Cortes semblait bien calme depuis l'arrivée de cette dernière.. étonnant !
Elle se tourna vers lui et croisa son regard. Cependant elle ne pu déchiffrer ce qu'elle lisait dans ses yeux.


Oui, manger un morceau vous fera du bien, vous remettre de vos emotions et du chemin qui vous à mené jusqu'ici.
Petit sourire au nouveau venu. Bienvenue à Boumont, Paulin.

Hersent,si tu veux bien, du temps que tu conduiras Paulin aux cuisines, je ferai le tour de la Demeure afin de trouver Kelso. Je doute qu'in refuse un petit encas lui aussi.
nouveau petit sourire entendu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moi quand j'arrive, on me voit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moi quand j'arrive, on me voit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on arrive en ville...
» Quand on vient d'arriver : la timeline
» Quand on arrive en ville .
» Les Tau c'est pas en Août
» Le nouveau codex eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La demeure solitaire  :: La demeure d'Oksana :: La cour-
Sauter vers: