AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 L'herboriste et le Gardien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Sam 25 Fév 2012 - 9:57

Mince, mince et re mince, le sujet épineux Cortès avait fait son effet. Misère de misère, Kelso défendait bec et ongles le Cortès alors que régulièrement il le faisait marner à crapahuter dans le domaine après tout et n'importe quoi, ou encore à partir à la recherche de sa petite personne perdue dans le dédale des couloirs souterrains (cf le RP "Peur bleue dans les oubliettes")...enfin valait mieux entendre ça que d'être sourde. Elle sourit en coin malgré elle: le Duduc ne changerait jamais, ronchon et soupçonneux à souhait.

Lorsqu'elle vit le regard légèrement noir que Kelso posa sur Vorhy, elle ne put contrôler son instinct de femme éprise: elle glissa sa main sur celle de son compagnon, geste ineffable d'un message muet de confiance absolue en celui que son coeur avait choisi. Son regard croisa celui de Kelso, un lueur d'étonnement au fond de ses iris, on pouvait dire qu'il n'y allait pas par quatre chemins quand sa curiosité inquisitrice était en marche.
Légère pression sur le dos de la main aimée, regard furtif...qui allait répondre à la ducale question?


Elle n'allait pas lui raconter les soirées passées autour d'une tisane, moments chaleureux et intenses avant d'aller chacun de leur côté prendre leur tour de garde sur les remparts de Compiègne, à la fin du conflit contre l'Artois. Elle n'allait pas lui raconter les regards échangés qui doucement recollaient les morceaux de son coeur brisé, lui faisant oublier la perte d'un amour et celle de deux débuts de vie.
Elle cacha son émotion en savourant sa tisane, entre le silence des deux hommes et le bruit chantant d'un âtre accueillant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vorhonwe
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Lun 27 Fév 2012 - 16:35

Il sent la main d'Hersent se refermer sur la sienne, mais son regard ne quitte plus celui de Kelso. Quel homme intriguant... il défendait sa maison de toute son âme, chose que Vorhonwë ne pouvait qu'apprécier lui étant un protecteur également depuis toujours. Il sourit le regard de Kelso.

Vous avez parfaitement raison, il est bien trop rare de trouver des personnes dévouées. Et ceux qui le sont, sont la plupart du temps complètement exploités.
Quant à Cortès, il est sans nulle doute un bon garde mais concernant sa conduite devant vos invités et bien nous dirons qu'il devait être dans une mauvaise journée quand nous sommes arrivés.


Le sujet change et il est en bien content, discuter longuement de Cortès ne servirai pas lui apprendre certaine bonne manière. Vorhy ne doutait pas une seconde que Cortès était un bon guerrier mais il n'était pas la pour parler du garde la Grande Maison de Bourmont.

Nous nous connaissons depuis que je suis venu pour défendre la champagne contre l'Artois. J'ai été affecté a la défense de Compiègne avec mes frères. Je tirai mes ordres de la douce dame que voici. Feu Polibe avait été absent juste a ce moment la. Depuis nous vivons notre vie, avec les enfants, tout cela a Maizières. Très jolies cadre que ce domaine, c'est très reposant et appréciable que d'y passer de tant, encore plus en si charmante compagnie. Quant a l'avenir... nous désirons le vivre ensemble, le savourer tout ce que l'on peut. Le vivre le plus simplement du monde mais ensemble.

Et vous votre Grasce? qu'avez vous prévu pour l'avenir? le votre et celui de cette maison?
Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Mer 29 Fév 2012 - 10:33

Elle écouta Vorhy répondre à Kelso, qui savourait, silencieux, le vin chaud, elle ressentait, entre les deux hommes, un défi viril qui s'instaurait...les hommes ne changeraient donc jamais mais ils étaient hommes et les passes d'armes, quel que soit le champ de bataille, dans la boue, la poussière ou dans un salon, étaient dans leur nature de conquérant et de protecteur.

Elle espérait, du fond de son coeur, que les deux hommes auraient envie de mieux se connaître, de parvenir à s'apprécier: ils faisaient partie de sa vie, chacun à sa manière, elle les aimait profondément, d'un différent amour. Une onde de quiétude inonda son âme lorsqu'elle entendit Vorhy affirmer, avec force, leur envie de partager un avenir commun, à Maizières entre autre. Ses iris noirs observèrent le visage du duc....Kelso devait être rassuré à présent ou du moins en passe de l'être.


Elle prit une discrète inspiration avant d'enchaîner

Vorhonwë m'avait envoyé un pigeon pour demander quels étaient les ordres du jour, il me précisait que son Mestre lui avait donné mon nom au cas où Polibe ne répondrait pas. Comme je n'avais jamais entendu parler de lui, et encore moins de son groupe, que Polibe était introuvable, me laissant dans une grande angoisse, je lui avais renvoyé un pigeon pour connaître le nom dudit Mestre. Sa réponse ne se fit pas attendre et lorsque je lus le nom de Dame Célénya, je fus rassurée. Vorhy avait aussi joint le plan pour rejoindre leur campement de campagne afin que la transmission des ordres soit plus directe et plus rapide.
C'est ainsi que je débarquai dans son campement puis que chaque jour, Vorhy vint chercher ses ordres auprès de moi, nous partageâmes discussions et tisanes avant de prendre chacun de notre côté nos tours de garde. De fil en aiguille, nous avons appris à nous apprécier, à nous connaître et depuis nous ne nous sommes quittés que lorsque les campagnes militaires appelaient Vorhy au loin.
Nous désirons vivre un avenir ensemble, entourés de nos enfants, c'est la raison pour laquelle je souhaitais présenter Vorhy à Oksana, ma suzeraine...pour qu'elle sache que sa vassale avait trouvé l'équilibre et le bonheur
. Elle se tait quelques instants, regarde Vorhy et lui sourit je souhaitais aussi lui montrer l'endroit où j'ai passé, et où je passe encore, de merveilleux moments auprès d'une mesnie hors du commun mais tellement attachante.

Edit: correction de fautes d'orthographe + ajout dans mon post [...vi vi je sais...on ne se moque pas, interdit d'abord!]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'herboriste et le Gardien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le bureau de l\'herboriste
» Le Second Gardien
» Mars : Le Gardien de la Pierre
» Prix de vente gardien
» [GW2] Création gardien Norn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La demeure solitaire  :: La demeure d'Oksana :: La cour-
Sauter vers: