AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 L'herboriste et le Gardien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: L'herboriste et le Gardien   Jeu 19 Jan 2012 - 23:34

La guerre et son cortège d'horreurs pouvait cacher de très jolis moments, notamment ceux d'une rencontre inattendue, petite lumière éclairant la nuit, lumière devenant plus dense et chaleureuse au fil des soirées passées à deviser autour d'une tisane, une rencontre se prolongeant par un long échange épistolaire, apprenant aux épistoliers à mieux se connaître et à s'apprécier de plus en plus.
C'est ce qui lui arriva lorsque son CR Polibe disparut plusieurs jours, la laissant seule à la caserne et à organiser comme elle le pouvait les défenses aux frontières nord du duché. Un soir, elle reçut un pigeon d'un certain Vorhonwë lui demandant les ordres du jour. Surprise puis affolement momentané: elle n'avait jamais entendu parler de cet homme et de sa lance. Elle le lui dit et il lui donna très rapidement les explications nécessaires puis il lui donna le plan pour accéder à son bureau de campagne afin que la transmission des ordres soit plus facile et surtout plus rapide. Ainsi le GES Hersent fit-il la connaissance du Gardien Vorhonwë, second de Dame Célénya. Ils sympathisèrent immédiatement, apprirent à se connaître en discutant longuement le soir avant de prendre leur garde respective...les livres qu'ils lisaient, les anecdotes militaires, le conflit qui ensanglantait le Royaume...
Vorhonwë venait souvent à Maizières, entre deux missions, et avait souvent émis le souhait de rencontrer la Vicomtesse Oksana pour lui présenter ses respects d'autant qu'il appréciait ses séjours sur les terres de Maizières qu'elle avait confiées à Hersent. Vorhy ne croiserait sans doute pas la Vicomtesse, à moins que...peut-être ... mais aurait la joie de rencontrer le chef de la garde ainsi que le reste de la GM...tous un peu étranges il faut bien le dire mais attachants!


Vorhy??? Tu es invité par Sa Grasce Kelso, le chef de la garde de Bourmont, à venir visiter La Demeure siège de la GM dirigée par ma suzeraine, Oksana de Floret. Sourit à voir sa tête étonnée Tu auras la joie s'être accompagnée par l'herboriste de la GM, c'est à dire moi!

Ils sellèrent leur monture respective, Korrigan et Tavaro, quittèrent Maizières au petit matin, laissant les enfants auprès de Florine et Corbin, pour se rendre à Bourmont. La neige recouvrait encore et toujours le paysage de Champagne, offrant un tableau digne d'un peintre flamand, oscillant entre la blanche lumière de la neige et l'ombre noire et grise du ciel et des arbres dépouillés de leurs atours. L'air vif rosissait les joues de Hersent et faisaient venir des larmes au coin de ses yeux, surtout lorsque les chevaux étaient lancés au galop, allure qu'adorait Vorhonwë. Ils faisaient la course lorsque le terrain était dégagé, leur monture soufflant énergiquement à chaque foulée; ils s'arrêtèrent se restaurer et se réchauffer dans une auberge où le vin chaud était versé sans pingrerie et où le picotin de l'écurie ravigotait les chevaux.
En milieu d'après-midi, les grilles de Bourmont se dessinèrent au loin...Hersent sentit une étrange émotion l'étreindre, un émoi passager la fit frissonner...souvenirs de moments intimes... Elle ralentit Korrigan, se tourna vers son compagnon, lui sourit en lui montrant au loin, les toits du château de la Vicomtesse de Bourmont:

C'est ici que j'ai mis en place mon premier jardin des simples et mon premier rucher...et c'est dans les environs que j'ai combattu un loup, heureusement affamé et affaibli par l'hiver. C'est ici que j'ai vécu de longs mois, entre rires et peines , entre espoirs et joies. C'est dans le verger que Arthur a fait son premier quatre pattes et que Sarah a pu courir sans tomber une seule fois. Elle lui caressa doucement la joue avant de lui dire:
Dans quelques instants tu auras la joie de rencontrer notre charmant garde...Cortès! Une tête de lard ronchonne doublée d'un caractère épouvantable! Corbin est un ange à côté de lui. elle talonna Korrigan en criant le dernier arrivé a un gage!

[hrp: jd vorhonwë poste demain après moi^^]
Revenir en haut Aller en bas
Vorhonwe
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 20 Jan 2012 - 11:27

Citation :
Vorhy??? Tu es invité par Sa Grasce Kelso, le chef de la garde de Bourmont, à venir visiter La Demeure siège de la GM dirigée par ma suzeraine, Oksana de Floret. Sourit à voir sa tête étonnée Tu auras la joie s'être accompagnée par l'herboriste de la GM, c'est à dire moi!

Ce fut la surprise qui emporta en premier lieu Vorhonwë, il ne s'était pas entendu a cette invitation, il savait la Vicomtesse malade et avait en tête d'attendre son rétablissement. Puis le nom de sa Grasce Kelso ne fit qu'un tour dans sa tête, Chef de la garde, intriguant maintenant. Il replia le parchemin qu'il étudiait pour se diriger vers celui que tenait sa douce Hersent. Il put prendre le temps de lire l'invitation qu'elle lui tendit et sourit. Il lui rendit le bout de parchemin et déposa une bise sur son front accompagné d'un doux sourire auquel il eut une réponse. Ainsi il allait pouvoir découvrir la GM de Bourmont.

Alors ne perdons pas un instant, il ne faut pas les faire attendre, je suis sur que nos montures n'ont que trop attendu dans les écuries.

Joignant le geste a la parole, ils firent leur préparatif immédiatement, les chevaux furent sellés et les enfants confiés a Florine et Corbin bien entendu. Ils allaient pouvoir chevaucher tous les deux librement. Le froid était saisissant mais rien ne pouvait altérer la joie de Vorhonwë. Il allait pouvoir lâcher la bride à Tavaro et laisser son destrier libre de parcourir dans sa course folle les routes enneigées de Champagne. Hersent n'avait aucun mal a les suivre, Vorhonwë passait pour un géant a coté d'elle et était incontestablement plus lourd avec sa monture de bataille. Une pause fut donc nécessaire en milieu de journée pour se restaurer et se réchauffer de la chevauchée matinale, l'auberge fut accueillante et la cuisine convenable, ce qui n'était guère le cas partout, a force de courir le royaume, il le savait bien. Ils reprirent bien vite les routes blanches de neige et les grilles ne tardèrent pas a se dessiner a l'horizon. Il regarda Hersent, les joues rosies, de petits larmes a cause de la brise hivernal et de leur vitesse. Il déposa un baiser au creux de sa main lors de sa caresse et rit de bon coeur en entendant Hersent lui proposer une course. Il ajusta son épée pour ne pas être gêné et talonna sa monture a leur poursuite.

Malgré la puissance et le dur entrainement qu'il faisait subir a sa monture, Tavaro était un destrier voué au champ de bataille, il était bien plus lourd que Korrigan, il soulevait deux fois plus de neige quand il frappait le sol de ses sabots sans compter qu'il portait son mestre. Vorhy ne put qu'observer la cape d'Hersent qui battait derrière elle dans sa course vers les grilles. Il sentait que le gage serait pour lui. Les grilles furent enfin devant lui, il allait enfin rencontrer le garde Cortès dont il avait entendu parler par sa douce. Il se tourna du haut de sa monture vers Hersent et lui sourit.


Tu as gagné cette fois, mais je te promet qu'il n'en sera pas toujours ainsi attend un peu que nous retournions au dojo de la maison. Bon et maintenant qu'attendons nous?

Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 20 Jan 2012 - 13:31

Elle était arrivée la première à la grille, elle avait remisé son épée dans ses bagages, sur le flan de Korrigan ce qui la rendait plus libre de ses mouvements. Elle attendit Vorhy avant de descendre de cheval et héler Cortès.

On va attendre que Cortès vienne ouvrir^^ Elle mit ses mains en porte voix et cria: Cooooorrrrtèèèèsssss!!!! Venez nous ouvrir! Vous n'allez pas laisser votre herboriste préférée geler derrière la grille!!!
Revenir en haut Aller en bas
Cortes
Garde
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 20 Jan 2012 - 15:31

Up, un par ici, puis l’autre par là, c’était certain que le nouveau asticot du domaine allez foutre le pied dedans et avec un peu de chance, qu’il allait se casser la jambe. Cortes posa une main sur son genou pour se relever, tout sourire, ca oui, il en avait fait des trous sur le chemin, voir si quelqu’un se prendrait les pieds dedans. Viens mon petit, viens, tonton Cortes t’a réservé une surprise. Il se retourna et ignora totalement les cris provenant de la grille. Bien sur, on l’avait prévenu qu’un invité était attendu, mais il s’en foutait et bien royalement.

Surtout qu’il reconnut la douce voix de l’herboriste donc, il la laisserai un peu poireauter, juste pour l’plaisir. Puis quand même, au bout de plusieurs longues minutes, il commença à se trainer vers sa cahute, à côté de la grille. Il dévisagea l’homme à côté de la pipelette puis entra dans sa cahute et se saisit de sa fiole et ressortit comme si de rien n’était. L’ancien Sergent ouvra sa fiole avec les dents et recracha le bouchon aux pieds de l’invité tout sourire, avant de s’en prendre une bonne gorgée.

Toujours ignorant la folle furieuse, il se gratta le ventre et c’est d’un air de plus nonchalant qu’il enchaina :


Oui … c’est pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Vorhonwe
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 20 Jan 2012 - 16:10

Vorhonwë avait sauté de selle, atterrissant de son poids sur la neige qui se trouvait devant la grille. Il avait aidé sa douce Hersent à descendre de selle puis avait attendu près de la grille que la garde veuille bien pointer le bout de son nez.

Le bouchon arrive à ses pieds, la nonchalance du garde lui étira un sourire carnassier et son regard bien plus froid. Dieu qu'il en avait vu des louveteaux voulant jouer au puissant. Il jeta un regard à Hersent, il n'était pas sur un campement militaire, ni sur un champ de bataille. Il passa sa main droite dans son dos, dans sa ceinture pour être plus précis. Il revint vers ce garde, ça devait être Cortès, malgré la prévenance de sa douce Dame, il avait un peu de mal devant l'irrespect prononcé, même Corbin n'avait pas eu cette prétention. C'est sans quitter le garde des yeux qu'il demanda à Hersent.


O douce aimée... Est ce la, la parfaite représentation de l'ordre d'une Grande Maison? Changez vous régulièrement de garde, celui ci risque d'être tout cassé s'il continue a te manquer de respect ainsi.
Tu vois ma chérie, j'ai toujours pensé qu'un garde se devait de représenter sa maison, parce que c'est la première image que l'on a d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Cortes
Garde
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 20 Jan 2012 - 16:48

Il regardait l’homme surement se plaindre à l’herboriste, de toute façon, il n’écoutait pas, ca n’en valait pas la peine. Il aimait bien l’embêter, c’était comme ça, on le changerait pas le Cortes. Et c’est pas un poids plume qui allait lui faire fermer son bec. On le provoquait en plus ! Non, non, il ne rêvait pas du tout. Il jeta sa fiole et écarta un peu les jambes affirmant sa virilité et posa sa main sur sa ceinture à son tour, histoire de montrer qu’il se laisserait pas faire.

Ben quoi, j’vous connais pas moi, j’laisse pas entrer comme ça. Le dernier qui est passé sans permission c’est retrouvé la tête dans les douves. Puis j’vous attends moi, me casser ? Vous avez vu que vous êtes un freluquet presque plus maigrelet que le Ducaillon !

Enfin non mais bon, fallait pas le dire ça. Peut être bien que les deux hommes faisaient la même corpulence, puis quoi ? Il en avait brisé bien plus gros.

J’connais que l’herboriste, et peut être bien que vous vous servez d’elle pour entrer et que vous êtes malveillant. Que vous l’avez menacé pour qu’elle vous amène ici et que vous êtes aussi mauvais et bête qu’un Artouse, j’en sais rien moi.

J’fais mon travail mon ti bonhomme, alors, sans rechigner, on décline identité sinon j’laisse pas entrer et je lâche les chiens de garde.
Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 20 Jan 2012 - 17:10

Mais que faisait Cortès à admirer le sable de l'allée??? Il se prenait pour un jardinier ou quoi?

Coooorrrtèèèssss!!! Nom d'un chien qu'est-ce vous faites? Mais bon sang, venez ouvrir cette fichue grille! Vous n'allez pas m'obliger à l'escalader sinonça ira mal, très mal pour votre matricule! Ahhh quand même, Môsieur se décide à bouger...grrrr le saligaud, il entre dans sa cahute, il a décidé de la faire attendre rien que pour l'embêter. Elle prend sur elle pour ne pas l'agonir d'injures, un officier supérieur ne doit jamais perdre son sang froid quelles que soient les circonstances. Elle remarque le regard outré de Vorhy et s'attend au pire...Vorhy est adorable, patient, gentil mais quand on le cherche on le trouve.

Euh, Vorhy...disons que Bourmont se distingue parmi les GM par son originalité et son absence de conformisme. La preuve...Cortès Regard furibond vers le garde ronchon Cortès qui boit pendant le service alors que c'est interdit! Nom d'une pipe Cortès qu'est-ce que vous fichez à boire comme ça? Rangez-moi votre fiole et ouvrez cette fichue grille, c'est un ordre!

Et voilà le Cortès qui se met à faire le garde intraitable, à penser que Vorhy l'a prise en otage pour pénétrer dans le domaine et tout ravager! Non mais qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre des fois!

Cortès, l'homme qui m'accompagne n'a aucune mauvaise intention et ne m'a pas du tout menacée pour pénétrer à Bourmont tranquillement. Il m'accompagne et nous sommes attendus par Sa Grasce Kelso, vous savez bien votre ducaillon préféré! Alors, cessez de faire l'âne et ouvrez-nous.
Revenir en haut Aller en bas
Cortes
Garde
avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 21/06/2011

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Lun 23 Jan 2012 - 11:24

Ouai bon, pas non plus la peine de faire le grand méchant, j'fais que mon travail. Maintenant que j'ai confirmation que vous êtes pas un cinglé, j'peux vous laisser passer, et encore, j'suis pas sur de bien vous aimer.

Nouveau regard vers l'invité non désiré, puis il glissa sa main dans sa poche pour un sortir le trousseau de clef du domaine et donc de la grille. Il marmona autant que possible avant d'essayer d'ouvrir la grille avec la porte de la cave. Il avait pas trop envie de laisser entrer un autre homme ici donc il prenait son temps quand même. Puis, il entendit un "crak" qui ouvra la grille, qu'il poussa légérement et invita donc les deux zozio à entrer.

Bienvenus à Bourmont, cité impériale d'une Vicomtesse et d'un Duc aussi perturbés soient ils, c'est LA maison ici. Tout individus non désiré est prié de rapidement fuir le domaine avant que je ne lui tombe dessus. Il est interdis de cueillir les fleurs du jardin même si on est en hiver et qu'il n'y en a pas trop. Il est interdit de sourire aussi au sein de la demeure pour le bien être mental des occupants.

Je vous conseil allégrement de marcher sur le bas coté du chemin, des taupes sont apparue c'te nuit et ont causé des trous d'un bon mètre. Aussi, je vous souhaite un bon séjour en espérant vous revoir sortir d'ici entier.


Il referma la grille aussi sec que les deux soient entrés et repartit dans sa cahute.
Revenir en haut Aller en bas
Vorhonwe
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Lun 23 Jan 2012 - 13:39

Vorhonwë se détendit quelques peu, effectivement ce garde faisait son travail en demandant son identité, mais sa désinvolture, sa provocation le faisait quelques peu bouillir. Les grilles s'ouvrir finalement pour les laisser entrer. Il n'avait pas quitté du regard Cortès, sans jamais desserrer les dents. Il ota sa main de son dos en passant la ceinture, sentant la pression de la main de douce sur son bras. La grille se referma tout aussi sec derrière eux.

Et bien je vous remercie messire Cortès d'avoir enfin accepter de nous laisser entrer. Je vous dois bien un nom puisque je connais le votre. Je suis Vorhonwë avant tout protecteur de Dame Hersent. N'ayez crainte, je ne brigande pas, j'ai plutôt tendance à tuer ce genre de personne.

Il le salua et le laissa repartir a sa cahute tout bougonnant qu'il était. Puis il se tourna vers Hersent qui semblait a mi chemin entre amusé et embêté de cette entrée en matière dans la GM de Bourmont. Il lui sourit chaleureusement, sa tension s'évanouissant avec le départ du garde atypique. Plongeant dans son regard.

Et bien, voila mon aimée, une visite des plus prometteuse si elle continue sur cette lancée.

L'invitant à prendre son bras, il prit le chemin pour la maison, prenant soin d'éviter les cratères que les taupes avaient laissé.
Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Lun 23 Jan 2012 - 17:19

Enfin Cortès décida d'arrêter de faire sa mauvaise tête. L'affrontement du regard entre les deux hommes l'avait fait sourire intérieurement, voir deux mâles bien bâtis, grands, se mesurer en se campant sur leurs jambes, la main à la ceinture, était toujours amusant car souvent un brin comique. Enfin, elle s'était malgré tout inquiétée de leur réaction car autant Vorhy pouvait se canaliser autant elle était moins certaine de cette capacité chez Cortès. C'est pourquoi, elle avait posé une main tendre sur le bras de son Doux, message apaisant s'il en est.
Elle le regarda s'empêtrer, exprès, elle en était certaine, avec les clefs, rongeant son frein, désirant lui secouer les puces pour lui faire passer l'envie de se moquer d'elle et surtout de faire son coq devant Vorhy. Tsss, il voyait toujours d'un mauvais oeil la venue d'homme autre que lui, Kelso, Mac et maintenant Paulin...pourtant Cortès et elle étaient comme chien et chat. Elle ne put s'empêcher de sourire en coin en l'entendant présenter La Demeure.


Merci Cortès...j'ai failli attendre. Dites-moi Cortès, juste pour mon édification personnelle...depuis quand jouez-vous au jardinier ici? Et surtout depuis quand les taupes sont-elles votre souci, d'autant que d'après vos dires les taupes creusant des trous de plus d'un mètre s'apparenteraient plutôt à de plus grosses bestioles? Je vous ai vu trainailler dans l'allée, regardant je ne sais quoi par terre.
Merci pour votre vigilance
Petit sourire narquois je penserais à vous pour le prochain tour de garde à faire à la caserne de l'Ost. Vous serez parfait en Cerbère! Au fait, n'oubliez pas d'appeler les palefreniers pour qu'ils s'occupent de nos montures, je vous en serai gré.

Elle avisa, en haussant les épaules, le départ de Cortès dans sa cahute, on ne le changerait pas, c'était ainsi, il râlait, faisait le fier à bras...heureusement qu'elle savait que derrière cette apparence revêche se dissimulait un coeur d'or. Pour cela qu'elle ne pouvait lui en vouloir longtemps.
Elle prit le bras de son aimé et ensemble ils prirent la direction de La Demeure
.

Tu sais, Vorhy, Cortès a l'air abominable comme ça mais c'est un homme bien et profondément gentil, il a un côté protecteur vis à vis des femmes de Bourmont, pour cela qu'il ne faut pas lui en vouloir. J'espère que vous apprendrez à vous connaître et à vous appréciez...tout comme j'espère que tu sauras apprécier les autres membres de la GM qui sont, je te le dis tout de suite...euh...particuliers...sauf Klouska, la magicienne des tissus et des fils, la couturière aux doigts de fée.

Ils approchaient de l'entrée de La Demeure, elle se demandait quelle serait la réaction de Kelso lorsqu'il verrait Vorhy, elle espérait qu'il serait aimable, charmant et rieur comme il savait l'être quand il s'en donnait la peine. Elle s'interrogeait aussi sur la réaction et les impressions de son compagnon...
Revenir en haut Aller en bas
Klouska
Diva des aiguilles
Diva des aiguilles
avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Mar 24 Jan 2012 - 12:10

Les yeux fatigués par une concentration sans faille qu'elle avait accordé à la couture de fines etoffes toute la nuit durant, elle avait décidé de se revigorer l'esprit et d'aller faire un tour à cheval dans le petit bois environnant. C'est donc sa tenue de cavalière sur le dos, cape flottant derriere elle, qu'elle dévala les marches de l'escalier principal de la Demeure Solitaire. Il était rare de la voir sans jupe et jupons, et pourtant elle aimait tout autant ces tenues plus confortables. Elle adorait tout particulièrement cette tenue, une des premieres que Clarinha lui avait confectionnée.



Alors qu'elle ouvrit la Grande Porte, elle fut surprise et ravi de voir qu'Hersent était de retour. Et pas seule !! Serait-ce cet homme fabuleux dont elle lui avait tant parlé ? Probablement.

Elle vint à leur rencontre et bisouilla son amie.


Bonjour Hersent, Bon jour à vous également Sire.
L'acceuilla t'elle poliment. Petit coup d'oeil interrogatif à Hersent. Puis elle se présenta.
Je suis Klouska, Enchantée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vorhonwe
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Mar 24 Jan 2012 - 13:27

Le chemin pour arriver a la Grande Porte avait été ravagé, Vorhy se rigolait intérieurement en pensant a la taille des taupes dans cette demeure. Il devait se méfier des trous car son regard étant constamment attiré par celui d'Hersent, ce qui le rendait quelques peu distrait. C'est non loin de la porte que celle-ci s'ouvrit sur une nouvelle personne qui vint a leur rencontre. Il posa sa main sur celle d'Hersent qui était a son bras comme pour lui dire que tout allait mieux que ce petit temps de marche jusqu'à la porte lui avait du bien. Elle les salua faisant la bise à Hersent, une amie proche? Il s'inclina légèrement pour la saluer.

Je suis également enchanté Dame Klouska, je suis Vorhonwë ou Vorhy pour ceux qui préfère.

Il sourit sincèrement, découvrant que la petite désinvolture du garde n'était point une règle en cette demeure.

Peut être pourriez vous nous mener a sa grasce Kelso? Ainsi j'aurai le plaisir de faire votre connaissance et vous de parlez avec Hersent, tout le long du chemin, qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Kelso
Armure bourmonesque
Armure bourmonesque
avatar

Nombre de messages : 3557
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Mar 24 Jan 2012 - 16:24

[Petit salon]


Il avait suivit le petit manège de Cortes depuis le salon, bien pensif, collé contre une fenêtre. Un léger sourire sur les lèvres, rien de plus, rien de moins. C’était bien morose qu’il était ce jour, encore un pas de plus vers un départ tant espéré. Puis Klousky se joignis au petit couple, tous trois avec le sourire, c’était agréable à voir, cela compensé le manque de … Il se retourna promptement et regarda les petites mains s’afféraient à préparer et à disposer des amuses-bouches pour l’invité.

Invité qui pour le moment restait un étranger à ces yeux et qui resterait surement longtemps un intrus dans le petit monde des Bourmonts. Hersent refaisait sa vie, c’était parfaitement normal et compréhensible mais l’esprit d’un torturé ne voyait pas la chose ainsi. Il laissa les gens de la Maison continuer leur petite affaire, quant à lui, comme à chaque visite, ou chaque moment de libre, il remit en place le fauteuil de sa Vicomtesse à sa place, près de la cheminée. Interdiction formelle que quiconque ne s’en approche, comme pour le protéger, il le laissa en retrait mais toujours présent.


Allez, évacuez le salon, nous ne recevons pas encore le Saint Père, tout ceci suffit largement pour la réception de cet homme.

Mouvement de dépit de la main et le voila fixé sur cette chose au dessus de la cheminée qui le rendit encore plus triste. Une épée avec un petit gobelet en provenance directe de la chair d’une non désirée à vie dans cette demeure, de la plus grande cocue du Royaume, d’une Duchesse aveuglait par sa propre connerie, qui avait trouvé place de trophée au dessus de la cheminée. Amen !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Klouska
Diva des aiguilles
Diva des aiguilles
avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Mar 24 Jan 2012 - 17:03

où allait 'elle deja ? à oui, se promener.. dans un sens ou dans l'autre, autant que ce soit accompagnée.

Avec plaisir oui. En plus, il me semble l'avoir vu tout à l'heure, il se dirigeait du côté des salons d'acceuil. et là, tilt. Ah ben oui, à voir leurs tenues impeccables, il ne fesai aucun doute qu'il s'agissait là d'une invitation officielle. C'est donc officiellement qu'elle se redressa, gardant le dos bien droit et d'un petit salut courtois les précéda.
Suivez moi je vous pris.
D'un demi pas avant eux, uniquement pour montrer le chemin tout en étant à hauteur respectable pour converser, elle les mena par dela les couloirs.
oh puis mince ! elle se détendit un peu, se tournant vers eux, presque marchant à reculons.
Dites moi sire Vorhy, d'où venez vous ?
elle n'osait questionner plus de peur de passer pour une vilaine curieuse -ce qu'elle était-.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Mar 24 Jan 2012 - 21:15

Ils s'approchaient lentement mais sûrement de l'entrée de La Demeure, on distinguait à présent les mouvements à l'intérieur, sans doute les serviteurs qui se démenaient sous la houlette de la cuisinière et du chef de la garde. Elle leva la tête lorsqu'elle entendit le bruit de la Grande Porte laissant passer Klouska méconnaissable en tenue d'exercice, elle était toujours en robe et ma foi la tenue griffée Doigts d'Or était à ravir. Elle se dit qu'il lui en faudrait bientôt une autre, histoire de varier les plaisirs pour ébahir les Loups à la caserne. Heureusement qu'elle avait pensé à endosser son uniforme de cérémonie d'un vert qui ne la lassait pas...elle ne paraitrait pas trop négligée aux côtés de Klouska.

Spoiler:
 

Hersent accueillit son amie avec un large sourire et lui rendit sa bise:

Klouska!! Quelle agréable surprise de te voir en si belle tenue de cavalière! Elle est superbe et diantre comme ça te change de tes robes! Je vois que les doigts de fée de notre diva Clarinha ont fait encore des merveilles. Au fait, ma Klouska, tu risque d'avoir bientôt une commande venant de l'Ost champenois...j'ai vu les armures que tu as créées pour Les Poneys Roses...des merveilles! J'en ai parlé aux Louves, elles sont partantes. J'attends le retour de Suzette, Cendrillon et Pétillante pour venir passer commande aux DO.

Au moment où elle comptait présenter Vorhy, ce dernier, avait pris les devants, et très élégamment s'était présenté à Klouska. Elle sourit quand elle aperçut que Klouska mettait son dos bien droit pour accueillir l'invité de Bourmont. Elle parvint cependant à glisser à l'oreille de son amie Vorhy dont je t'ai souvent parlé...en chair et en os, ici à Bourmont. Il est superbe n'est-ce pas!Vorhy et elle emboîtèrent le pas à Klouska qui les conduisit jusqu'au salon de réception. Cela lui faisait bizarre d'être reçue en invitée, aussi glissa-t-elle brièvement ses doigts entre ceux de Vorhy pour se donner contenance et faire cesser les battements un peu trop rapides de son coeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vorhonwe
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 3 Fév 2012 - 12:33

Vorhonwë s'inclina à l'invitation de suivre Dame Klouska et lui emboita le pas avec sa douce Hersent a son bras. Le dos droit, la démarche sur, il avance dans la demeure en direction du salon d'accueil, bien qu'il ne sache pas vraiment si c'était le cas, ne connaissant pas la demeure. Puis elle se tourna vers lui pour une première question a laquelle il répondit par un sourire.

Oublions le Sire, Vorhy est amplement suffisant, je ne suis qu'un simple guerrier qui vient de Moulins. Enfin, ma maison s'y trouve en ce moment. Sinon j'ai eu le temps de voyager à travers le royaume.

Il sourit un coup a Hersent qui semblait folle de joie de retrouver une amie et de pouvoir ainsi le présenter. Il put lier ses doigts a ceux d'Hersent en échangeant un sourire complice. Ainsi il allait enfin rencontrer sa Grasce Kelso.

[HRP: Désolé pour le temps de réponse, ma fille est née le 26 Janvier et je n'avais que très peu de temps pour moi.]
Revenir en haut Aller en bas
Klouska
Diva des aiguilles
Diva des aiguilles
avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 3 Fév 2012 - 14:25

Amusée par la longguuuueee tirade d'Hersent, elle lui répondit tout en continuant de les mener par delà les couloirs.
Merci, c'est vrai que j'aime beaucoup cette tenue, d'autant plus la broche que Cla m'a faite confectionner est un rappel au blason de Champigneulles ; belle initiative de sa part qui m'a beaucoup touché.
d'ailleurs, tout en parlant elle carressa ladite broche qui retenait la longue cape.
Des nouvelles armures ? oui aucun souci, j'aime tout autant travailler le métal que les étoffes, si ce n'est plus. Quand tu viendras à l'atelier, précise le si tu veux que ce soit moi qui m'en occupe

petit chuchottage discret s'ensuivit, Klouska fit un large sourire destiné à son amie et lui chuchotta à son tour.
Superbe oui, et c'est peu dire !

Elle reporta son attention à Vorhy qui répondait justement à sa question.
De moulins vous dites ? Je ne crois pas avoir eu l'occasion de l'avoir visiter déjà.
taquine elle ajouta
enfin si ! souvent même ! Le moulin d'Atlas je le connais dans les moindres recoins...

reprenant son sérieu elle ajouta en désignant la porte qui se dressa devant eux :
Nous y voila. Excusez moi un instant, le temps de vous annoncer.

Elle toqua à deux reprises et se faufilla dans la piece en prennant soin de repousser la porte derriere.

Kelso se trouvait là, face à la cheminée, regard perdu, esprit lointain.

Kelso ? Hersent et Sire Vorhy.. 'oups.. elle avait oublié le nom dans son entier' hum.. Hersent et son ami sont là.
Elle désigna la porte.
Puis je les faire entrer ?


[Hrp : félicitations !! comment s'appelle la puce ? ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kelso
Armure bourmonesque
Armure bourmonesque
avatar

Nombre de messages : 3557
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 3 Fév 2012 - 15:10

Evidement que non, nous n’allons pas les faire entrer mais bien les laisser dehors par ce froid glacial. C’était là, juste une blague hilarante que de les faire venir pour finalement refuser que cet homme pénètre chez nous. Laissons le croupir dehors, une fois bien gelé, nous irons le chercher si bien entendu les Loups n’ont pas fait des leurs avant, peut être même que nous pourrions tester un ou deux instruments sur lui, histoire de voir s’il mérite d’être avec notre amie ?

Qu’en penses tu ?


Haussement dépité des épaules puis il se retourna, ayant reconnu la voix de Klousky. Il n’aimait pas être cinglant avec elle, c’était son comportement du château ça, pas dans la Famille. Il lui sourit pour s’excuser de cette tirade au second degré. Les mots étaient sortit naturellement, il devrait faire attention à ne pas s‘emporter.

Bien sur, qu’ils entrent. Regarde, la maison c’est activée pour faire bonne impression alors que nous sommes presque en deuil. Petits fours, boissons, tout est là, comme dans une maison prête à accueillir ces ôtes.

Alors oui, ils peuvent entrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Klouska
Diva des aiguilles
Diva des aiguilles
avatar

Nombre de messages : 1568
Age : 34
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 3 Fév 2012 - 15:49

haussement d'un sourcil, puis du deuxieme alors qu'il effectuait sa premiere tirade. Elle faillit s'indigner, s'enerver mais il lui fit enfin face et elle vit l'animositée du regard du Duc le quitter alors qu'il la reconnaissait.
Elle preta ensuite attention aux colations qu'il lui désigna, elles avaient été préparées spécialement pour l'occasion et ses yeux brillèrent de gourmandise.

Oh juste un, avec tout ce qu'il y a, l'absence d'un petit four ne se remarquerai même pas. pensa t'elle

Elle s'approcha de kels, lui pressa le bras d'un geste amical, de soutien et profita de l'approche pour chaparder une gourmandise au passage.
D'accord, je vais les chercher.
Regagnant la porte, elle se tourna à nouveau vers lui et lui sourit
a plus tard

Elle ouvrit la porte qui était restée un chouilla entrebaillée.

Entrez, Kelso vous attend.
Ouvrit la porte en grand pour les laisser passer, la referma derriere eux, s'éloigna tout en savourant le met volé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vorhonwe
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 3 Fév 2012 - 21:24

Vorhonwë avait pu admirer le travail de chacune des robes d'Hersent. Voyant les deux amies parler couture il n'intervint pas en ce domaine qu'il ne connaissait pas le moins du monde et dont il n'avait pas encore pris le temps de jeter un coup d'oeil. Pourtant Hersent lui en avait déjà tant parler et promis de l'aider a y voir plus clair dans tous ces rayons de vêtements. C'est a la notion d'armure qu'il revint a la réalité, il était même très sérieusement intéressé pour les Gardiens, il en prit bonne note pour lui sans dire un mot. Il finit par se tourner vers klouska quand ils furent au devant de la porte du salon tout juste avant qu'elle ne les quitte pour les annoncer.

Je me ferai un plaisir de vous faire visiter Moulins et de vous comptez la légende qui serait a l'origine dans la naissance de la ville. Des que je serai de retour chez moi, j'espère que ma bien aimée Hersent pourra venir m'y rendre visite.

Il sourit et la regarda s'esquiver pour les annoncer, il se tourna alors vers sa belle dont il prit les deux mains dans les siennes. Il plongea dans ses iris noirs et lui vola un baiser pendant ce bref moment qu'il avait pour eux deux.

Comment suis je? j'espère paraître présentable dans cette tenue des plus modeste de guerrier. Il va vraiment falloir que tu me mènes dans l'atelier DO.

Il lui sourit, Klouska revint suite a quelques échanges avec Kelso dont Vorhonwë n'avait pas vraiment fait attention tant son attention était sur sa bien aimée. Il remercia Klouska et s'inclina pour la saluer avant d'inviter Hersent a passer devant lui pour entrer dans le petit salon. Il la suivit de peu pour enfin découvrir sa Grasce Kelso en personne.

[HRP: Eléanore]
Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 3 Fév 2012 - 22:02

Tout en papotant chiffons, froufrous, doigts de fée des DO, la main sur le bras de son aimé, elle suivit son amie Klouska jusqu'à la porte du petit salon de réception où devait attendre Kelso, elle se demandait quelle serait son humeur, il était tellement imprévisible que c'était une gageure que de tenter de prévoir une attitude ou le déroulement d'un entretien. Elle le savait très affecté par la langueur de la Vicomtesse, leur Maîtresse de Maison qu'ils aimaient tous à leur façon.

Klouska s'éclipsa pour les annoncer, les laissant seuls dans le couloir, un peu sombre en cette journée hivernale sans soleil...ce fut l'occasion, délicieuse, que choisit Vorhy pour lui prendre délicatement les mains, plonger son regard dans le sien avant de lui voler un doux baiser. Entre deux souffles, elle lui murmura
J'espère mon Vorhy que je pourrai venir passer de doux moments à Moulins auprès de toi quand tu seras de retour dans ta citadelle. Elle caressa d'un doigt effilé sa joue puis y déposa un tendre baiser...c'est qu'il leur faudrait bien se tenir dès qu'ils pénètreraient dans le petit salon. L'interrogation de Vorhy sur sa tenue vestimentaire amusa Hersent: Mon Doux, tu es parfait ainsi, tu es celui qqui m'a rendu le sourire et la joie de vivre, tu es celui que j'aime et sache que Sa Grasce Kelso est tout sauf un homme attaché à l'étiquette ou aux apparences. Tu es un guerrier et fier de l'être et cela se voit dans ta tenue et tes postures...tu es un escorteur et un Gardien dans un uniforme...petit sourire...dont Florine est parvenue à ôter la poussière. Un ton plus bas Tu ne perds rien pour attendre une visite en belle et due forme aux Doigts d'Or où j'ai déjà repéré quelques modèles que je trouverais seyants sur toi.Sa conversation, celle du moulin à paroles qu'elle était, fut interrompue par le retour de Klouska qui les invita à entrer avant de s'éclipser, dégustant un petit four discrètement. Un dernier effleurement sur les lèvres de son compagnon avant d'entrer à la rencontre de Kelso.

Bonjour Kelso!!! Mais tu as mis les petits plats dans les grands, toutes ces petites choses me semblent bien appétissantes, le cuisinier a encore fait des merveilles. C'est gentil à toi de nous recevoir, dommage que la Vicomtesse ne puisse se joindre à nous, j'aurais tellement aimé lui présenter une rougeur envahit son visage l'homme qui partage ma vie. Elle enlaça, discrètement et brièvement, ses doigts à ceux de Vorhy et se lança dans les présentations.

Kelso, je te présente sire Vorhonwë, Gardien de son état, Second de Dame Célénya que tu connais très bien. Nous nous sommes rencontés à Compiègne, lorsque petit silence pour repousser l'émotion qui l'étreint, depuis le temps qu'elle n'a plus de ses nouvelles l'inquiétude la ronge Polibe a disparu suite à un combat contre les artésiens. Elle regarde Vorhy et lui sourit Vorhy, je te présente Sa Grasce Kelso, l'homme qui m'a fait venir à Bourmont, celui qui m'a fait connaître les joies de La Vierge de fer, celui qui est devenu au fil des mois passés ici un très grand ami....même si nous nous chamaillons de temps en temps voire souvent... n'est-ce pas Kelso??

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kelso
Armure bourmonesque
Armure bourmonesque
avatar

Nombre de messages : 3557
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Mar 14 Fév 2012 - 17:03

La première chose qu’il vu en se retournant, c’est bien sur, leurs doigts enlacés. Marquait il déjà son territoire sur la femme, qui sait, peut être de sa vie. Et que dire de l’apparence de l’homme ? Oh oui, on voyait parfaitement bien qu’il avait du être militaire ou un truc comme ça. Gardien … jamais entendu parlé de gardien mais pourquoi pas.

Il lâcha un simple :


Enchanté.

Que voulait le protocole ? Lui serrer la main afin de s’assurer qu’il ne cachait pas une arme ? Lui dire « bienvenus en ces murs » alors que ce n’était pas le cas ? Oksana l’aurait fait elle surement. Il regarda Hersent du coin de l’œil. Elle semblait heureuse … peut être devait il faire un geste de bonne foi juste pour elle alors qu’il détestait bien tout cela.

J’espère que vous avez fait bonne route, et que l’accueil fut à la hauteur de la Vicomtesse. Je vous en pris, vous pouvez vous servir, le personnel c‘est afféré à préparer quelques toasts. Puis vous pouvez aussi vous assoir et vous mettre à l‘aise.

Nouveau regard vers le compagnon.

N’est elle pas merveilleuse compagne notre petite Hersent ? J’espère que vous n’avez pas de mauvaise intention à son encontre. Gardien, j’ai entendu dire … gardien de ? Je ne connais pas cette branche par contre ? Au service de Sa Majesté ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Vorhonwe
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Jeu 16 Fév 2012 - 16:05

Vorhonwë lia ses doigts a ceux d'Hersent, profitant de sa douce présence a ses cotés, une présence qui lui faisait grand bien. Il s'inclina le poing sur le coeur devant sa Grasce Kelso puis se releva pour lui répondre.

Je le suis tout autant votre Grasce. Merci de m'accueillir ainsi.

Il invita Hersent à s'installer la première avant que lui même ne puisse prendre place a ses cotés sous l'invitation de Kelso qu'il ne quittait du regard le temps qu'il lui adressa la parole. Il sourit au souvenir de Cortès.

Disons que votre garde n'a pas des plus accueillant mais ensuite nous avons rencontré Dame Klouska qui a su nous guider jusqu'à vous. Je vous remercie de m'accueillir ainsi dans la Grande Maison de Bourmont, j'en suis honoré.

Il sourit a sa douce avant de revenir à Kelso.

Oui je peux vous le confirmer elle est vraiment merveilleuse et plus bien plus encore. Elle m'est très précieuse et m'apporte beaucoup. Et oui je suis un Gardien, c'est un petit Ordre qui s'est monté au service du royaume et de l'église. Nous sommes encore bien petit mais j'ose espérer que nous pourrons motivés de nouvelles recrues. Nous étions la pour défendre la champagne, c'est ainsi que j'ai connu Hersent.

Revenir en haut Aller en bas
hersent
Infirmière presque sexy
Infirmière presque sexy
avatar

Nombre de messages : 2961
Date d'inscription : 27/12/2010

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Ven 17 Fév 2012 - 21:55

Voilà, les présentations étaient presque faites entre les deux hommes qui comptaient dans sa vie, cela lui faisait une étrange impression, un peu irréelle. A un moment, elle regretta d'avoir accepté de convier Vorhy à Bourmont. Ce dernier l'avait rassurée et avait accepté immédiatement l'invitation. L'accueil de Cortès avait été un peu limite voire incorrect, la rencontre avec Klouska avait fait oublier le caractère exécrable du garde....l'entrevue avec Kelso s'annonçait au mieux.

Elle était heureuse de sentir la chaleureuse présence de son compagnon à ses côtés, sa sérénité calmait ses propres émotions tandis que ses gestes attentionnés étaient autant de signes muets de doux sentiments éprouvés. Rarement un homme avait été aussi galant et prévenant avec elle, si elle y réfléchissait bien...il était le seul, même feu son époux n'avait fait montre d'autant de délicatesse envers elle.

Elle tiqua, malgré elle, lorsqu'elle entendit Kelso dire à Vorhy
"N’est elle pas merveilleuse compagne notre petite Hersent ?" même si la suite allégeait les propos, elle fut agacée qu'on parle d'elle ainsi. Elle ne dit rien, fit comme si elle n'avait rien entendu...il était inutile de débattre sur cette manière de dire les choses. Elle regarda, brièvement, Kelso, en levant un sourcil étonné puis laissa ses iris noirs vagabonder dans la pièce, les voix masculines devenant bourdonnements sourds. Son attention fut captée par la joliesse des encas proposés, puis, pour occuper ses mains, elle s'approcha de la table d'appoint où trônait une tisanière: elle remplit une tasse, hésita à continuer se disant que les deux hommes préfèreraient une boisson plus revigorante. Elle avisa un pichet fumant de vin chaud qu'elle prit pour remplir deux hanaps: les senteurs épicées embaumèrent la pièce, la cuisinière de Bourmont avait encore fait des merveilles.

Souriante et silencieuse...pour une fois!...elle tendit aux deux hommes un hanap de vin chaud avant de siroter tranquillement sa tisane.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kelso
Armure bourmonesque
Armure bourmonesque
avatar

Nombre de messages : 3557
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   Mer 22 Fév 2012 - 19:02

Comment ça Cortes n’était pas accueillant. Il avait été justement choisis pour ces qualités d’hôtes non caché et sa facilité de communiquer avec les intrus, enfin les invités désirés ou pas d’ailleurs. Non, décidemment, cet homme, ce gardien se permettait de juger quelque chose qu’il ignorait. Hersent avait toujours le don de se trouver des compagnons qui ne lui convenait pas au premier abords.

Allons, Cortes a quelques difficultés quant à l’accueil des invités, certes mais c’est un bon bougre. Il ne fait que son travail finalement, c’est cela qui pose souci la plupart du temps C’est rare de nos jours de trouver une personnes dévouée qui n’attends rien en retour. Souvent, les personnes ne sont pas ce qu’elles laissent paraitre, vous n’êtes pas d’accord ?

Comme un œil accusateur, il posa son regard sur l’homme. Les mauvaises langues diront qu’il est jaloux mais les bonnes langues, diront qu’il est simplement protecteur avec les personnes qui lui sont chères. Qu’elle soit homme ou femme d’ailleurs. C’était comme un devoir désormais : empêcher quiconque de s’introduire dans sa « famille » avec de mauvaises intentions. Avec de bonnes intentions, la c’était encore pire.

Et donc, cela fait combien de temps que vous vous connaissez ? Vous avez peut être des projets d’avenirs, tous les deux je parle bien.

Il profita de sa pause pour se saisir de la boisson que tendait Hersent et la remercier d’un léger sourire avant d’en gouter une gorgée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'herboriste et le Gardien   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'herboriste et le Gardien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le bureau de l\'herboriste
» Le Second Gardien
» Mars : Le Gardien de la Pierre
» Prix de vente gardien
» [GW2] Création gardien Norn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La demeure solitaire  :: La demeure d'Oksana :: La cour-
Sauter vers: